Bienvenue sur le blog consacré à la résidence de création de Pascale Mijares, artiste plasticienne en immersion pendant un an aux Aygalades, quartier au nord de Marseille

Publié le par MIJARES

La Savonnerie du Midi

Derrière la Cité des Arts de la Rue s'activent une dizaine d'employés autour de mélangeurs, presses, tapis et autres machines infernales.
IMGP5824.JPG IMGP5821.JPG
Les bondillons, savon en paillettes ou plutôt en granulés, arrivent de la savonnerie de Sainte-Marthe, une des 4 dernières savonneries Marseillaises pour être jetés dans ce malaxeur.

IMGP5832-copie-1 IMGP5833
 Sous l'apparence
de tagliatelles, le savon est mélangé, parfumé puis compressé dans une autre machine pour prendre la forme d'une barre colorée.

 IMGP5838 IMGP5843
après découpe, les savonnettes sont estampillées,

IMGP5851 IMGP5949
conditionnées et emballées.
IMGP5943 IMGP5944 
Dans une autre partie de l'usine, les gros savons de Marseille  prennent la forme cubique que l'on connait.

IMGP5865 IMGP6536.JPG
Régulièrement il faut ôter l'exédent de matière, qui forme un bouchon cônique.

IMGP5951.JPG IMGP5855.JPG
étant plus denses, pour pouvoir les marquer il faut les sécher.

IMGP5974.JPG IMGP5856

Pour clarifier la visibilité du consommateur la savonnerie du Midi a fabriqué une serie de savons marqués du sceau Napoléonien. Gilbert Latour repreneur des Savonneries du Midi a décidé de remettre le pentagone à l’ordre du jour sur ses savons fabriqués à Marseille à base d’huile d’olive.

Napoléon était friand des vertus du vrai de savon de Marseille. Par crainte de le voir banaliser par des contrefaçons il adopte un décret le 22 décembre 1812 permettant : l’adoption d’une marque particulière pour les briques de savon fabriquées à Marseille ». Il décide que la marque sera : « pentagone dans le milieu duquel seront inscrit ces mots : huile d’olive, et, à la suite le nom du fabricant et celui de la ville de Marseille «. Le même décret avertissait « tout particulier établi dans une ville autre que celle de Marseille, qui versera dans le commerce des savons revêtus de la marque accordée, sera puni d’une amende , les savons seront en outre confisqués ».
Gilbert Latour pour l'émission "Nul part ailleurs".
Malheureusement, le savon de Marseille n'est toujours pas une marque déposée. Il faut se méfier des contrefaçons qui envahissent le marché.C'est le combat de Monsieur Latour: un label pour le savon de Marseille. Pour le moment c'est un terrain glissant...

IMGP5975.JPG
En 2009, un hommage a la convention du Faro

La Convention-cadre pour la valeur du patrimoine culturel pour la société a été adoptée le 27 octobre 2005 à Faro au Portugal. L'approche de la Convention est innovante dans le sens où elle ne part pas de l'objet à protéger − le patrimoine − mais du sujet bénéficiaire, à savoir toute personne « seule ou en commun ». Elle induit par conséquent les responsabilités individuelles et collectives envers ce patrimoine. La Convention préconise de renforcer la participation du public au processus de valorisation du patrimoine et rappelle l'importance du débat public dans la fixation des priorités nationales en matière de patrimoine culturel et de son utilisation durable.

IMGP5889 IMGP5896
IMGP5894 IMGP5922
A l'étage de la savonnerie du Midi, les cuves qui servaient à fabriquer le savon ont été conservées.

IMGP5939.JPG IMGP5937
IMGP5931 IMGP5933
à l'époque le savon était étalé au sol entre ces murets (en haut à gauche) puis découpé à l'aide d'une lame, séché sur ces racks et marqué manuellement.ça ne bullait pas...

"
Il y a beaucoup à dire à propos du savon..." Francis Ponge.












 

 

Publié dans La Savonnerie du Midi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

galinier, henri 26/09/2010 19:14


la savonnerie du midi a-t'elle un rapport avec la savonnerie emile galinier qui fabriquait la marque "le kabyle" ?